Blade Runner Android

1.1

Si vous cherchez un endless runner qui accroche, essayez Blade Runner. Contrôlez votre personnage dans une ville pleine d'obstacles que vous devez éviter

10/10 (1 Votes)

J’ai bien rigolé avec cette application. Un jeu appelé Blade Runner? Il doit être bien! Mais non, rien à voir avec le film mythique ou la récente deuxième partie. Il s’agit simplement d’un endless runner créé par Jash Entertainment pour Android. Mais il y a quelques trucs de plus derrière (et certains pas mal).

Courez à travers un monde numérique en essayant d’arriver le plus loin possible sans mourir.

Un coureur à la pointe de l'épée

Je suppose que pour éviter l’accusation de plagiat et pouvoir profiter d’un nom si commercial, les développeurs ajoutèrent une épée au coureur sur l’icône de l’appli. Au final, une traduction littérale des blade runners de Ridley Scott serait à peu près cela. Par contre, dans le jeu, pas une seule image de l’épée. De plus, comme si cette copie n’était pas assez flagrante, ils « s’inspirent » des vêtements de Son Goku pour habiller le personnage.

Evitez des obstacles en sautant ou en glissant et même collectionnez des pièces pour augmenter l’énergie et la vie.

Après... le jeu est programmé d’une façon un peu étrange. Votre coureur devra traverser la ville, sauter, esquiver des obstacles et récupérer toutes les pièces possibles en même temps. Les contrôles se basent en glissements avec le doigt mais le système ne suit pas correctement les mouvements. L’inclusion de publicité au milieu de la course n’aide pas non plus pour éviter que notre runner ne finisse pas mort dans un trou. Ensuite, il y a aussi des items comme l’aimant qui vous aidera à récupérer plus de pièces si la publicité ne vous dérange pas de trop. Pour finir, la petite musique typique des bornes arcade des années 80 n’est pas si mal.

Conditions et information supplémentaire :
  • Système d’exploitation minimum requis : Android 2.3.
ABBYY
Il y a plus d'un an
Cette année
40 MB

Nous aimons vous écouter. Donnez-nous votre avis.

Déconnecté

Déconnecté